Actualités
Ville de Roanne

BALADE PATRIMONIALE : L’EGLISE NOTRE DAME DES VICTOIRES

Fruit du travail collaboratif réalisé à l’initiative du Conseil de quartier Centre et mené avec les services municipaux et l’Office de Tourisme de Roannais Agglomération, des totems illustrés valorisent dans nos rues les sites et bâtiments remarquables de la Ville de Roanne. À l’heure du confinement, une Balade patrimoniale virtuelle s’impose pour se replonger dans l’histoire de la commune et redécouvrir ses trésors architecturaux. Aujourd’hui, nouvel arrêt : l’Eglise Notre Dame des Victoires !

Pour beaucoup, elle est « l’église des Minimes » !

Fondé en 1634, le couvent des Pères Minimes occupait l’emplacement actuel de l’église, sur un terrain donné par le Chanoine Guy de la Mure et son neveu Antoine. Un incendie détruit l’église en 1768. Des huit chapelles que renfermait l’église, une seule, dédiée à Notre Dame du Mont Carmel, est préservée.

En 1720, l’église est reconstruite. Elle laisse place à la bâtisse actuelle en 1860, sur les plans de l’architecte Desjardins.
Afin de lutter contre les inondations de la Loire non loin,  elle est construite au moins à 1,50m au-dessus du sol. Inaugurée en 1864 en présence du Duc de Persigny, l’église est finalement bénie le 15 juin 1865.

De style néo-gothique, elle est la plus grande église de l’arrondissement de Roanne. Le clocher de 54 mètres de haut abrite trois cloches de la maison Paccard, d’Annecy. Notre Dame des Victoires possède par ailleurs une toiture en ardoise d’Angers et de très beaux vitraux créés par la maison Thibault, de Clermont Ferrand. Elle est construite dans un calcaire dur à grain fin ; la pierre de Volvic n’étant utilisée qu’aux socles des culées des arcs boutants, dans l’allée centrale.

Jusqu’en 1972, le presbytère logeait au n° 24 de la rue des Minimes, dans l’ancien Hôtel de Drée.