Actualités
Ville de Roanne

BALADE PATRIMONIALE : L’EGLISE SAINT-ETIENNE

Fruit du travail collaboratif réalisé à l’initiative du Conseil de quartier Centre et mené avec les services municipaux et l’Office de Tourisme de Roannais Agglomération, des totems illustrés valorisent dans nos rues les sites et bâtiments remarquables de la Ville de Roanne. À l’heure du confinement, une Balade patrimoniale virtuelle s’impose pour se replonger dans l’histoire de la commune et redécouvrir ses trésors architecturaux. Aujourd’hui, nouvel arrêt : l’Eglise Saint-Etienne !

Il y eut sans doute près du baptistère (IVe siècle) une église primitive qui reste à découvrir. L’édifice dessiné par Martellange en 1610 n’a de commun avec le bâtiment actuel que son emplacement. Afin d’adapter le lieu à l’accroissement et au goût des fidèles, transformations, voire reconstructions, se sont succédées. En 1667, l’église est totalement remaniée et son orientation inversée.

Au XIXe siècle, elle est rebâtie dans un style néo-gothique, selon les plans de Chenavard. Le XXe siècle lui rajoute une quatrième nef et, enfin, une sacristie. Seules deux travées de l’ancienne église ont été conservées.

Représentant la lapidation de Saint-Etienne, le tympan sculpté par Belloni a remplacé la statue du saint exposée à l’extérieur, côté place.

À l’intérieur, on recense des vitraux remarquables : offert par Louis XII en 1513, le plus ancien représente le martyr de Saint-Sébastien. Outre la belle série datant du XIXe siècle, trois vitraux modernes ont été exécutés dans les années 1950 par le maître verrier belge Hanssen.

La chaire en bois sculpté (1843) représente par ailleurs des moments de la vie du saint patron de la paroisse.

Acheté en 1861, le jeu d’orgue provient de Notre-Dame-de-Paris. Modernisé en 1982, il a été restauré en 2013.