Actualités
Ville de Roanne

BALADE PATRIMONIALE : RUE CHARLES-DE-GAULLE Episode 2

Fruit du travail collaboratif réalisé à l’initiative du Conseil de quartier Centre et mené avec les services municipaux et l’Office de Tourisme de Roannais Agglomération, des totems illustrés valorisent dans nos rues les sites et bâtiments remarquables de la Ville de Roanne. Replongez dans l’histoire de la commune et redécouvrez ses trésors architecturaux. Aujourd’hui, nouvel arrêt sur la rue Charles-de-Gaulle, épisode 2.

Plus connue des Roannais sous le nom de « rue piétonne », la rue Charles-de-Gaulle s’élance du Carrefour Helvétique au parvis de l'église Saint-Etienne.

Après un premier arrêt, cheminons maintenant de la rue de Cadore à la cour d’honneur du lycée Jean-Puy, dans notre second épisode !

« Rue du collège,  rue du lycée » : les noms successifs de la rue font référence à ce bâtiment important, ancien collège jésuite fondé en 1614 par les frères Coton. La voie prend finalement le nom de Charles de Gaulle en 1944.

Dès le XVIIe siècle, plusieurs riches familles s’y font construire des hôtels particuliers, dont certaines parties sont encore visibles de nos jours.

Levez les yeux au n° 64-66, avec une construction avec fenêtres à arcs surbaissés et frise de chapiteaux corinthiens sous la toiture.

Au n° 62, s’élevait l’hôtel particulier du faïencier Donguy, devenu propriété des Luzy-Cousan.

Au n°58 ? L’hôtel Marcoux, dont la petite porte est surmontée d’un fronton érodé par le temps, représentant deux chevaux ailés encadrant un blason illisible.

Remontons au n° 55, où s’établissait l’hôtel Valence de  Minardière.

Au n° 44, place à l’hôtel des Lagrange de Pierrefitte, qui abrita la pharmacie du célèbre botaniste Hector de Passinges.

Plus haut, au n° 25, l’hôtel des Sainte-Colombe-de-l’Aubépin, puis des Courtin-de-Saint-Vincent enfin, était la résidence principale du Duc de Cadore.  Né à Roanne en 1756, Jean-Baptiste Nompère de Champagny, fut député de la noblesse aux États Généraux en 1789,  ministre de l’Intérieur puis ministre des Affaires Etrangères sous le Premier Empire.