Actualités
Social, Santé, Roannais Agglomération

La mémoire des femmes à l’épreuve de la violence

À l’occasion de la Journée nationale des violences faites aux femmes, près de 300 personnes sont venues assister à une conférence donnée ce 28 novembre au Chorum Alain-Gilles par le docteur Muriel Salmona.

Pendant plus de deux heures, l’éminente psychiatre et psycho-traumatologue, qui est aussi présidente et fondatrice de l’association Mémoire traumatique et victimologie, a évoqué la problématique des violences faites aux femmes et notamment leurs conséquences psycho traumatiques, souvent méconnues des professionnels (justice, police, gendarmerie, travailleurs sociaux, santé…), mais aussi des victimes elles-mêmes. Muriel Salmona a notamment détaillé les mécanismes physiologiques et psychologiques qui empêchent parfois les femmes de se défendre face à leur bourreau ou les conduisent à enfouir profondément le traumatisme qu’elles ont vécu, sachant que celui-ci peut resurgir avec violence des années plus tard en raison d’un stimulus extérieur.

Ouverte par Jean-Jacques Ladet, vice-président délégué à la Politique de la ville et la lutte contre l’exclusion, la conférence s’est poursuivie par un échange sur la prise en charge des victimes de violences en Roannais à travers des portraits croisés.

Cette journée thématique était organisée par le CISPD (Conseil intercommunal de sécurité et de prévention de la délinquance) de Roannais Agglomération et ses partenaires : SOS violences conjugales 42, l’Arravem (Association région roannaise aide aux victimes et médiation), le Planning familial, le CIDFF (Centre d’information sur les droits des femmes et des familles), le Conseil départemental, le Centre hospitalier de Roanne, l’État, la Police et la Gendarmerie nationales.