Actualités
Grands projets, Sport

L’agglo offre un nouveau gymnase à la Pacaudière

Il y a un an était posée la première pierre du nouveau gymnase communautaire à La Pacaudière.
Aujourd’hui, cet équipement est une réalité pour les élèves du collège Jean-Papon et les associations. Un équipement moderne, financé par Roannais Agglomération, avec un important soutien du Département.

Moins de quatre ans après le lancement des premières études par Roannais Agglomération, c’est un bâtiment au design ultra-moderne qui domine désormais le pôle sports et loisirs de la commune. On distingue deux volumes. Au premier plan, une partie en béton. Elle abrite les locaux extra-sportifs : accueil, sanitaires, salle de réunion, bureau, local technique, infirmerie et 120 m² de stockage. L’arrière-plan est composé d’un bardage métallique avec lumière pénétrante sur le terrain de jeu, doté d’un sol souple polyvalent. Des gradins offrent 100 places assises pour le public. De quoi accueillir des compétitions de niveau départemental.

Plus grand

Côté superficie, on a gagné 440 m² entre l’ancien et le nouveau gymnase. Il sera utilisé à plus de 60 % par le collège et le reste du temps par les associations, pour une pratique multisports (basket, tennis, handball, volley,badminton...). Les amateurs retrouveront aussi un nouveau mur d’escalade de 7 mètres de hauteur.

Développement durable

Sur le plan des économies d’investissements, les élus communautaires ont choisi le réemploi des luminaires de la Halle Vacheresse. Un équipement très performant, réservé d’ordinaire au sport de haut niveau. De même, Roannais Agglomération a confié au Siel* la réalisation d’un générateur photovoltaïque avec 220 m² de capteurs solaires en toiture.

Pourquoi une construction neuve ?

« Suite à la fusion des intercommunalités en 2013, Roannais Agglomération a hérité des gymnases communautaires de Pouilly-les Nonains et La Pacaudière. Ce dernier datait de 1977 et était devenu trop vétuste pour être rénové », explique Jean-Louis Lagarde, vice-président délégué aux grands équipements. « Nous ne pouvions pas pousser les murs pour l’agrandir. Il ne répondait pas non plus aux normes de sécurité et d’accessibilité en vigueur aujourd’hui. Le choix d’un équipement neuf plutôt qu’une réhabilitation, en intégrant les subventions, a été plus avantageux. Au final, l’enveloppe initiale de 2,5 M€, arrêtée par les élus, a été respectée puisque l’opération s’élève à 2,3 M€  HT, subventionnés à hauteur d’1 M€ par le Département et 83 000€ par la Région.»

Quid de l'ancien gymnase ?

Après la mise en service du nouvel équipement, Roannais Agglomération déconstruira l’ancien gymnase Antoine-Bardonnet. Seule la dalle en béton au sol sera conservée et rétrocédée à la commune. L’opération,d’un  montant d’environ 125 000€ est programmée avant l’été.

« Ce nouveau gymnase est remarquable », explique Georges Dru, maire de La Pacaudière. « La population ne peut que remercier Roannais Agglomération et tous les financeurs. Le site se situe sur l’aire de Beau-Soleil, à proximité du collège. On y trouve un camping, des terrains de tennis et de football, une piscine et un mini-golf. Nous voulons poursuivre cette diversification. À la place de l’ancien gymnase, nous réfléchissons à la mise en place d’un city-stade, ouvert à tous les publics. C’est prévu cette année. Nous voulons aussi ajouter un terrain de paddle. Il s’agit d’un dérivé du tennis et du squash. Nous aurons alors une aire bien équipée. »

 Ce qu’ils en pensent

« Nous comptons une soixantaine de licenciés, dont une majorité de jeunes et une équipe féminine évoluant au niveau départemental. Ce gymnase va apporter plus de commodités pour la réception des équipes et du public, et de l’espace pour stocker notre matériel. Les matchs se joueront dans de meilleures conditions. L’équipement est très fréquenté. Nous le partageons avec le basket de Saint-Martin-d’Estreaux, de Sail-les-Bains et le tennis de La Pacaudière. »
Annick Tachon, présidente du basket de La Pacaudière

« Comme l’ancien gymnase, le nouveau est relié directement au collège. C’est un équipement utilisé tous les jours par nos 260 élèves et le mercredi pour le sport UNSS. Notre équipe éducative et sportive a été associée de près à ce projet. Les conditions d’enseignement seront plus confortables qu’auparavant. On pourra pratiquer tous les sports collectifs, et surtout, on conserve l’escalade, une activité de pleine nature que peu de collèges peuvent faire en salle. »
Lydie Grandclément, principale du collège Jean-Papon