Loisirs

Le futur centre aqualudique ouvrira au Marclet (Riorges) en 2026

À l’issue d’une réunion du conseil communautaire, qui s’est tenue ce jeudi 4 mars 2021, l’ensemble des élus de Roannais Agglomération a validé le choix d’implantation de son futur Centre aqualudique. Il verra le jour à l’horizon 2026 sur la zone du Marclet Est, à Riorges.

Publié le

Une décision attendue, pour un équipement longtemps espéré ! Le site du Marclet avait été choisi dès 2015 par les élus de Roannais Agglomération pour accueillir le futur centre aqualudique. À la demande de Sandra Creuzet, maire du Coteau, le président Yves Nicolin a souhaité étudier la possibilité de l’implanter sur deux autres plateaux : le domaine Berger et le site de l’entreprise Diva au Coteau.

Futur centre aqualudique de Roannais Agglomération : la zone du Marclet plébiscitée !

Afin de déterminer le site d’accueil du centre aqualudique le plus adapté, Roannais Agglomération a mis en place un groupe de travail « sport », composé d’élus issus des 40 communes de l’Agglo. Piloté par Daniel Fréchet, vice-président aux grands projets, et Gilles Goutaudier, conseiller communautaire aux grands équipements, il a travaillé sur différents critères de notation sur les trois sites en lice.

La zone du Marclet est arrivée largement en tête, avec une note de 17,9/20, contre Domaine Berger 12,6/20  pour le domaine Berger et 8,6/20 pour Diva. Au conseil communautaire, ensuite, d’entériner ce choix, après un large processus de concertation de l’ensemble des élus.

La zone du Marclet, un site présentant de nombreux avantages

Propriété de Roannais Agglomération, le site du Marclet a remporté les suffrages des élus par ses nombreux avantages :

  • Le coût du terrain, sa disposition, sa surface de 4ha au minimum compatible avec les règles d’urbanisme
  • Sa proximité avec le boulevard Ouest, le Scarabée et les voiries et réseaux existants
  • Une desserte des transports en commun existante
  • Sa proximité directe avec d’autres équipements de sports et de loisirs (patinoire, Halle Vacheresse, parc Beaulieu…)
  • Des délais et des coûts de réalisation réduits, estimés 63 et 65 mois

Les autres sites présentaient des contraintes techniques et financières plus importantes avec un impact sur les délais de réalisation.

Une ouverture du centre aqualudique prévue en 2026-2027

Différents scénarii élaborés pour définir les équipements du futur centre aqualudique de Roannais Agglomération ont été retravaillés, suite au report du projet et à la baisse des dotations de l’Etat, subies de plein fouet par la collectivité. Votée en décembre 2020, une enveloppe budgétaire de 40M€ HT, permettra la réalisation de ce projet.

Pendant le temps de réalisation de ce nouvel équipement, le Nauticum continuera à accueillir le public jusqu’à l’ouverture du centre aqualudique, prévue en 2026-2027. La piscine d’hiver du Coteau sera maintenue en activité pour les associations sportives. De plus, Roannais Agglomération prendra en charge le coût de déconstruction de la piscine d’été (1,2M€). Après la phase d’études préalables et de choix des entreprises qui sera réalisée sur l’année 2021, cette déconstruction devrait débuter en 2022, pour une durée de 12 mois.

Centre aqualudique : répondre aux besoins des habitants de Roannais Agglomération

Le Nauticum et le Centre Lucien-Burdin sont aujourd’hui jugés vieillissants, de plus en plus couteux et en baisse de fréquentation. Aussi, le futur centre aqualudique de Roannais Agglomération répondra aux besoins des habitants et à de nombreux enjeux du territoire :

  • Implanter un équipement moderne de sports et loisirs, proposant une nouvelle offre de bien-être et de remise en forme accessible au plus grand nombre
  • Renforcer l’attractivité du territoire de Roannais Agglomération en confortant l’offre existante d’équipements ludiques et culturels
  • Accueillir l’ensemble des scolaires de l’Agglo pour l’apprentissage de la natation
  • Répondre aux demandes du tissu associatif et lui offrir de nouveaux services pour la pratique sportive
  • Réduire les coûts de fonctionnement
  • Diminuer les rejets de gaz à effet de serre par l’utilisation optimisé d’énergies renouvelables

 La concertation, maître-mot de ce dossier

Depuis le début, ce dossier est travaillé en parfaite concertation avec les élus et les techniciens de Roannais Agglomération. Groupes de travail, commissions, conférences des maires, bureaux communautaires et enfin conseil communautaire, toutes les instances ont été associées.