Actualités

L’esplanade Christian-Avocat officiellement inaugurée

Au cours d’une cérémonie qui a laissé place à l’émotion, l’esplanade qui s’étend devant le campus universitaire roannais Pierre-Mendès-France a été officiellement rebaptisée samedi du nom de Christian Avocat, qui nous a quittés le 25 novembre 2018.

En présence de ses proches et de nombreux élus, Roannais Agglomération a tenu à rendre hommage à celui qui fut son président de 2008 à 2014, en inaugurant une plaque dévoilée pour l’occasion et en rappelant son engagement pour le futur de Roanne et son territoire.

Le choix du lieu est doublement symbolique. Artisan du développement de l’enseignement supérieur et du centre universitaire local, Christian Avocat, enseignant lui-même, a piloté à la tête de l’Agglo le réaménagement des abords du campus en 2013.

Attentif à la jeunesse et au développement de l’enseignement supérieur à Roanne

Sa fille Muriel a signifié « la grande émotion qui est la nôtre de voir notre père immortalisé pour les générations futures. Sa famille est emplie de fierté. Aujourd’hui, l’humanité prend le dessus sur la politique et les oppositions, c’est un beau message pour la jeunesse ». Tout en rappelant l’investissement de son père « pour cette ville de Roanne qu’il aimait tant ».

« À un ami perdu, mais jamais oublié », évoquera quant à lui Jean Auroux, dont Christian Avocat fut le premier adjoint pendant 18 ans. « Vous donnez son nom à un lieu prestigieux, dans un des plus beaux quartiers de Roanne. C’est une reconnaissance d’un homme intègre, dévoué, convaincu et convainquant. Les hommes passent, mais les réussites restent ! »

Le site contribuera à faire vivre sa mémoire

Pour le maire de Roanne, qui fut son élève en 3e à Carnot avant de devenir son opposant politique, « Christian Avocat avait une grandeur d’âme, une élégance de comportement rare. C’était un homme de combats, épris d’humanisme et de justice sociale. La ville est marquée de son empreinte. Il souhaitait faire de Roanne une ville universitaire. Ce campus symbolise la passion de Christian Avocat pour l’histoire et son engagement pour l’enseignement supérieur ».

Au-delà des clivages politiques, l’édile a également vanté « l’homme de conviction qu’il est resté », fort de son action pour le territoire, avec lequel il avait plaisir à échanger. « J’aimais recueillir son avis. Il avait cette capacité d’anticiper, d’analyser et de sentir les choses ».

« Désormais le nom de Christian Avocat est inscrit dans la mémoire et l’histoire de notre ville. Son engagement et ses actions pour Roanne, sa passion du Roannais méritait cette juste reconnaissance ».