Culture

Nicolas Brossette : Le scénario lui appartient

Les aficionados de la série d’access prime-time de TF1, Demain nous appartient, l’ignorent peut-être, mais le Roannais Nicolas Brossette est derrière toutes les intrigues diffusées chaque soir à l’antenne. Il dirige en effet, depuis septembre 2017, l’écriture des scenarii de la série à succès à 3,64 millions de téléspectateurs. Il a accepté de nous raconter son parcours et son quotidien de scénariste.

Publié le

Nicolas Brossette a envie d’écrire et de réaliser depuis toujours ! 

Né à Roanne en 1980, il a passé toute sa scolarité, de la 6e à la terminale, au lycée Jean-Puy à Roanne. « J’ai inauguré la première promotion de l’option cinéma audiovisuel et j’ai eu la chance d’avoir des professeurs formidables. Madame Avocat pour la culture cinématographique, Monsieur Jolivet pour la pratique », se souvient le réalisateur scénariste. Accepté à Ciné Sup Nantes, une classe préparatoire conduisant aux concours des grandes écoles de cinéma, il est allé jusqu’au grand oral de la plus célèbre des écoles, la Femis. « Je sais aujourd’hui que je n’avais pas la maturité attendue. L’ironie du sort a voulu que l’école fasse appel à moi en 2015 pour encadrer des projets tutorés de 1re année, j’étais ravi. » Honorant une promesse faite à ses parents, avoir un « vrai » diplôme, il intègre la Sorbonne pour décrocher un master en droit et économie de la communication audiovisuelle.

Son premier film, 10 jours en or avec Franck Dubosc et Claude Rich

Après deux courts métrages, Nicolas Brossette commence l’aventure de son premier film en 2007. Cela l’occupera cinq ans de sa vie. En 2012, 10 jours en or sort en salle avec Franck Dubosc en tête d’affiche. « Mon film n’a pas rencontré le succès escompté, mais cela reste une formidable expérience », assume sans regret le réalisateur. Ce demi-échec a quelque peu entamé sa confiance en lui, mais il rebondit d’une jolie manière en rejoignant l’équipe de scénaristes de la saison 5 de Scènes de ménage (M6). « Ce format ne me correspondait pas, mais cela m’a permis de faire mes armes en tant que scénariste. » Très vite, il enchaîne avec l’adaptation des livres de Marc Dugain et travaille à l’écriture d’un thriller politique pour Arte. « Nous devions écrire huit épisodes, mais la chaîne a stoppé au bout de sept. Ce sont les aléas du métier. »

Le sens de l'intrigue 

En septembre 2017, une amie productrice le contacte pour diriger l’écriture de la toute nouvelle série diffusée sur TF1, Demain nous appartient. Sous la houlette d’Éric Fuhrer, le directeur de collection, Nicolas Brossette développe depuis les intrigues principales de la série. « La première étape est le développement d’un pitch, qui doit conduire à une intrigue développée sur quatre semaines. Je travaille pour cette étape en collaboration avec un auteur et propose le pitch à Éric. Après corrections et présentation à la production, TF1 est le décisionnaire final. S’ensuit l’écriture de l’intrigue en question. » Ce que les téléspectateurs ignorent, ce sont les contraintes auxquelles doivent faire face les auteurs : équilibre entre les scènes en intérieur et en extérieur, demandes de la chaîne, comédiens sollicités, dates de diffusion… « Après 18 mois, j’ai trouvé mes marques et surtout, je n’ai plus l’angoisse de la page blanche ! C’est passionnant. Il faut sans cesse se renouveler tout en gardant une cohérence de style. » Nicolas Brossette savoure la chance qu’il a de vivre de sa passion et surtout d’avoir pu continuer à travailler durant cette période compliquée. « Ce n’est pas le cas de beaucoup d’autres personnes dans le métier et c’est pour moi une manière de continuer à faire vivre le spectacle vivant. ».