Actualités
Gastronomie

Romain Gourseau, Graine de pâtissier

Choux à la crème, tartes, éclairs, millefeuilles et autres pâtisseries n’ont qu’à bien se tenir ! Romain Gourseau, 15 ans, gagnant dans la catégorie cuisine du concours Roanne Jeunes Talents 2019 organisé par la Ville, est bien déterminé à vivre son rêve en grand : devenir l’un des meilleurs pâtissiers de sa génération. Rencontre avec un ado passionné qui est devenu, en quelques semaines, un influenceur Instagram suivi par près de 7 600 followers.

Romain, d’où te vient la passion de la pâtisserie ?
À deux ans déjà, je trempais mes mains dans le chocolat ! À huit ans, je faisais mes gâteaux tout seul même s’il y a eu quelques ratés (rires). Et depuis environ trois ans, je revisite les desserts classiques ou les recettes des grands chefs.

Que de jolies choses se sont passées depuis RJT, dis donc !
Je voulais absolument participer à un concours et RJT a été une formidable expérience, même si cela n’était pas en pâtisserie, la catégorie n’existant pas. J’ai remporté le challenge cuisine avec une recette de risotto d’asperges accompagné d’une ballotine de poulet farci, d’une duxelle de champignons, d’asperges rôties et de purée de carottes. Le tout arrosé d’une sauce aux champignons. Depuis, j’ai eu la chance d’effectuer un stage en pâtisserie au sein de deux établissements prestigieux, la pâtisserie Clarissou et la maison Troisgros.

Quels sont désormais tes projets ?
Je viens d’intégrer le lycée hôtelier Les petites Bruyères de Saint-Chamond pour effectuer un bac pro pâtisserie / boulangerie. Je prends beaucoup de plaisir car je suis dans mon élément. Le weekend, j’investis le garage de mes parents que j’ai aménagé en petit labo de pâtisserie. J’alimente mon compte Instagram @patisseriebeaubon_ avec les photos de mes créations. 7 600 followers plus tard, j’ai été contacté par l’équipe de 20h Le Mag de Gilles Bouleau pour un reportage tourné début septembre et diffusé sur TF1, [diffusion le mardi 19 novembre 2020]. Durant trois jours, les caméras m’ont suivi dans mon labo, chez mon maître de stage Pierre Clarissou et le jour de la rentrée au lycée. Une belle expérience qui me mènera peut-être à Philippe Conticini, mon idole chef-pâtissier.