Économie

Véronique Madelrieux : une femme engagée

Véronique Madelrieux, présidente de la délégation de Roanne de la CCI Lyon métrople – Saint-Étienne – Roanne, n’a pas uniquement le sens des affaires. Elle cultive aussi celui des valeurs, celles qui font la très bonne réputation de la cheffe d’entreprise roannaise. Respectée, écoutée et entendue, elle insuffle un vent nouveau à la tête de la CCI tout en
dirigeant avec un gant de velours l’entreprise familiale.

Publié le

« On peut tous passer notre temps à râler, mais sans retrousser nos manches, cela ne sert à rien ! »

Véronique Madelrieux est née au Coteau. Elle rejoint l’entreprise familiale en 1985 sur l’insistance de son papa. « Je ne sais pas dire non », plaisante-t-elle. « En même temps, on s’est dit avec mon mari que pour concilier vie professionnelle et familiale, Roanne c’était vachement bien ! » Elle appartient donc à la quatrième génération de dirigeants du Cabinet Ginet, qui a fêté ses 90 ans en 2018. Son mari Philippe gère le domaine des transactions immobilières; elle est à la tête de l’entité portant sur l’administration de biens. Mère de deux garçons de 29 et 25 ans, Véronique Madelrieux n’imposera rien à ses fils et les laisse libres de choisir leur propre chemin! « Même s’ils ne viennent pas nous rejoindre, ils pourront faire partie de l’aventure d’une autre manière. J’ai la chance d’avoir 32collaborateurs efficaces, avec lesquels il y a beaucoup de partage. Le jour où je serai moins opérationnelle, je n’aurai aucune inquiétude pour la suite. »

L'engagement patronal vissé au corps

Depuis 1997, cette femme de coeur a fait de l’engagement patronal le fer de lance de son parcours de cheffe d’entreprise. Et c’est au Club des jeunes dirigeants que tout a commencé. « Le CJD m’a permis de faire des rencontres extraordinaires. On s’est entraidé, soutenu ; et ensemble, on a beaucoup partagé. Certes, cela reste dans le domaine professionnel, mais j’y ai lié des amitiés très fortes. »

Elle a d’ailleurs eu du mal à dire au revoir au club tellement elle s’y sentait bien. « Je me suis dit qu’il était temps que je parte lorsque j’ai commencé à côtoyer les enfants de mes amis au sein du club ! », s’amuse Véronique Madelrieux. Durant onze ans, elle a occupé également le poste de conseillère prud’homale, ce qui lui a valu de ne plus jamais lire les contrats de travail de la même manière et d’instaurer une vraie relation avec ses salariés. Juge au tribunal de commerce durant deux ans, elle est sollicitée en 2010 pour occuper la présidence du Medef Loire Nord.

Une femme pour la première fois présidente

Agir et innover sont des verbes qui la caractérisent. « On peut tous passer notre temps à râler, mais sans retrousser nos manches, cela ne sert à rien ! », insiste-t-elle. Partant du postulat qu’il ne faut jamais s’installer dans un mandat, Véronique Madelrieux a même fait modifier les statuts du Medef pour qu’un président ne fasse pas plus de deux mandats.

En 2016, elle rejoint donc la CCI en tant qu’élue. En avril 2020, elle est élue à l’unanimité présidente de la délégation de Roanne. Une première pour une femme ! Avec les trois autres élus en poste, elle a pour mission de construire une stratégie de territoire en fédérant les acteurs économiques et politiques autour de projets favorisant le rayonnement du bassin économique roannais.

« La force de la délégation roannaise, c’est d’être proche de ses entreprises et, dans le contexte actuel, c’est un avantage certain », souligne-t-elle. Véronique Madelrieux est une femme de terrain, qui n’a pas fini de faire parler d’elle dans les instances de la CCI comme ailleurs.