Tout commence en 1906 avec un atelier fondé par la famille Déchelette. C’est alors une cotonnade. Dans les années 1960, Yves Saint-Laurent reprend l’affaire. En 1987, deux salariés prennent la suite et créent Pacau Couture, jusqu’à l’arrivée en 2011 de Séverine et Éric Ciampi (au centre sur la photo).

Comme leurs prédécesseurs, ils ont hérité d’un savoir-faire français reconnu à Paris mais aussi dans le monde. C’est la technique du flou. Elle permet de réaliser des vêtements souples et déstructurés par opposition à la réalisation d’un tailleur.

10 à 25 postes créés par an

Cette expérience du haut de gamme, c’est la carte de visite des propriétaires. "Nous avons la chance d’avoir des clients à la réputation mondiale et en pleine croissance comme Mugler, Céline, Hermès. À nous de mettre les moyens pour les accompagner", expliquent-ils.

Lorsqu’ils rachètent Pacau Couture, l’effectif est de 45 salariés. À raison de 10 à 25 postes créés chaque année, ils sont aujourd’hui une centaine à se sentir de plus en  plus à l’étroit. D’où l’idée l’an prochain d’étendre les locaux de 2 000 à 3 000 m². Le projet permettrait la création de 30 à 50 nouveaux emplois.

Mais dès aujourd’hui, l’entreprise recrute en CDI des personnes formées à la couture en école ou ayant fait de la couture dans leur vie professionnelle. Des postes sont aussi proposés pour encadrer les équipes de piquage et d’autres en bureau d’études.

Contact : contact@pacaucouture.fr