La Municipalité a décidé d’augmenter la cotisation versée auprès de la SPA et de l’Arche de Noé de 10 centimes par habitant et par an.

À noter que « la SPA compte, pour la période estivale (juin à septembre), 60 chiens abandonnés », explique son président Michel Debout. Le même chiffre environ qu’en 2017. Du côté de l’Arche de Noé, « 219 chats ont été recueillis, c’est énorme », affirme sa présidente, Joële Servot. Elle ajoute : « N’oubliez pas de stériliser vos animaux, c’est capital ! »

 

Michel Debout (Président de la SPA)

« On rentre 300 chiens en moyenne par an pour environ 220-240 adoptions. On a 5 postes et demi en CDI, deux CEC et 35-40 bénévoles qu’on voit régulièrement.  On réfléchit également à de nombreux projets et perspectives. Je suis là depuis deux ans mais j’insiste toujours sur l’accueil des visiteurs. C’est très important à mes yeux de bien les renseigner et accompagner.

La Municipalité est investie et elle a très bien compris qu’il y avait une nécessité d’augmenter la contribution par habitant. Elle nous aide aussi avec de nombreuses compensations comme la gratuité des locaux ou un chalet offert qu’on a retapé. Les jeunes entrepreneurs roannais nous ont aussi aidés à monter une pergola.

J’ai plusieurs messages à faire passer : l’animal n’est pas un objet, j’insiste ! C’est cette image qu’il faut enlever de la tête. On n’achète pas un chien pour faire plaisir à son gamin, pour un anniversaire. Ce doit être un acte réfléchi. Autre fléau : la maltraitance. C’est une honte ! Ca n’arrête jamais, on a deux enquêteurs qui font un travail formidable.»

Joële Servot (Présidente de l’Arche de Noé)

« Notre situation financière est toujours compliquée en fin de mois en raison de nombreux abandons de chats, notamment cet été. Les chiffres ont explosé. Il n’y a plus de place. Et on a eu énormément d’heures supplémentaires pour nos quatre CDI. Les gens doivent devenir responsables, identifier (puce électronique) absolument leurs chats et les stériliser. Sur 10 chats identifiés qui arrivent chez nous, 9 retrouvent leur propriétaire contre 2 seulement dans le cas contraire. Et puis, il faut les stériliser pour ne plus avoir ce chiffre incroyable au refuge. Tant que je serai à l’Arche de Noé, il n’y aura pas d’euthanasie pour des chats en bonne santé. Soyons clair !

Je tiens en tout cas à remercier le maire Yves Nicolin, Romain Bost (conseillé municipal en charge de l’Environnement), Lucien Murzi (adjoint à la Vie associative) et Claude Garcia (au service de la Santé publique) pour leur engagement. Des hommes efficaces qui nous ont enlevé une épine du pied en augmentant la participation de la Ville, en continuant à nous fournir gratuitement les locaux et en nous aidant à remettre les chats sur site (avec 30 millions d’amis).»