Interview de Gilles Passot

Vice-président de Roannais Agglomération délégué au sport de haut niveau.

Pourquoi l’Agglomération a-t-elle souhaité accueillir le Critérium du Dauphiné ?

Il y a une vraie histoire d’amour entre le Roannais et le Critérium du Dauphiné. C’est une épreuve à part ! La plupart des ténors du cyclisme mondial seront là ! Par ailleurs, c’est une étape incontournable pour obtenir le Tour de France, ce qui est notre objectif à long terme, les deux épreuves étant organisées par A.S.O. (Amaury Sport Organisation) !

Pourquoi la candidature roannaise a-t-elle été retenue ?

Je pense que l’idée d’une étape partant de l’intérieur du Scarabée a séduit les organisateurs. C’est une première ! Ça va être grandiose ! Les coureurs seront présentés individuellement sur la scène, avant de s’élancer sur la rampe de départ. Dans les gradins, les 1 800 spectateurs pourront suivre la course sur écran géant. Ils vont passer une aprèsmidi de rêve ! Ils verront tout ! Les bus des 22 équipes seront stationnés sur le parking ; le public pourra donc assister à l’échauffement des coureurs dès 11 heures et jusqu’au dernier départ à 16h. Toute la journée, il y aura de nombreuses animations, sur place comme dans les communes traversées, que nous avons étroitement associées à ce projet.

Ce sera une grande fête du vélo, avec la participation des clubs cyclistes de l’Agglo, des bénévoles et des amateurs qui font vivre le sport en Roannais.

Quels atouts pour notre territoire ?

C’est un formidable outil de valorisation de notre région. Les retombées économiques seront importantes pour les hôteliers roannais avec plus de 1 600 nuitées. Sans oublier les nombreux spectateurs venus de loin qui vont   eux aussi consommer chez nous. Enfin, l’impact médiatique est colossal puisque la course est retransmise dans  190 pays !

Quels sont les grands axes de la politique sportive de Roannais Agglomération ?

Notre politique comporte deux axes. Le premier est le soutien financier aux athlètes et aux clubs de haut niveau (Chorale, CR4C, LNTT, RBF). Le second - et le Critérium du Dauphiné en est la parfaite illustration - est l’accueil  d’événements sportifs internationaux, comme nous l’avons fait avec la Fed Cup en 2017 ou la venue en 2015 de l’équipe de France féminine de handball, qui pourrait d’ailleurs bientôt revenir… "