HISTOIRE DU MUSÉE

Un premier musée voit le jour en 1844, sous l’impulsion de l’archéologue local Fleury Mulsant. Il occupe alors l’ancien couvent des Capucins, avant de déménager dans les combles du tout nouvel Hôtel de Ville. Il y restera jusqu’au legs de Joseph Déchelette, dont le musée porte aujourd’hui le nom.

Joseph Déchelette (1862-1914) est une grande figure de l'archéologie européenne, précurseur de la céramologie antique et auteur du premier manuel français d'archéologie. Nommé, en 1892, conservateur du musée de Roanne, sa ville natale, cet érudit agit en véritable mécène, enrichissant considérablement le musée auquel il lègue ses collections et son importante bibliothèque. Grâce à lui, le musée de Roanne prend une toute autre dimension, tant par la quantité que par la qualité de ses collections. Joseph Déchelette mourut au combat en 1914.

L'hôtel de Valence de Minardière, propriété de Joseph Déchelette depuis 1892, est légué à la Ville de Roanne par sa veuve, pour que le musée s'y installe au premier étage en 1923. A la mort de Mme Déchelette, le musée s’étend sur l’ensemble de l’hôtel particulier en 1957.

Sur la cour d'honneur, la demeure conjugue l'élégance néoclassique de sa façade restaurée avec la sobriété des communs, reconstruits en 1988 dans le respect des formes du passé. Sur le jardin, la façade arrière signale par son avant-corps central le salon lambrissé hérité du XVIIIe siècle. Le salon d'honneur, les toitures et les façades sont inscrites à l'inventaire supplémentaire des Monuments historiques depuis 1982.