Les Collections

Attention les salles d'antiquités égyptiennes ne sont pas accessibles actuellement

Archéologie

Une aile entière du musée est consacrée à l’archéologie, dans la droite ligne des recherches de Joseph Déchelette.

L’époque gauloise est abordée par de la céramique, une maquette d’une maison mise au jour à Roanne et surtout par les célèbres statuettes en bronze retrouvées à Joeuvre, un cheval et un sanglier, qui figurent parmi les chefs-d'œuvre de l'art celtique.
L’essentiel de l’exposition permanente est cependant consacré à la période gallo-romaine, quand Roanne s’appelait Rodumna : évocation de la nécropole, présentation de la nombreuse céramique retrouvée dans la région dont le fameux bol de Roanne, bijoux, monnaies, objets du quotidien.

Céramique

Village de potiers dès l’époque gallo-romaine, Roanne est devenu au XVIIe siècle un centre de faïenciers.
Un étage est consacré à la faïence, depuis ses prémices (majoliques italiennes) jusqu’au XIXe siècle. Le musée Déchelette possède la deuxième collection au monde de faïences révolutionnaires.
En écho à la création céramique contemporaine, très active dans le Roannais, le musée Déchelette enrichit régulièrement ses collections par des acquisitions. De très grands noms de l’art céramique sont ainsi représentés : Gallé, Bracquemont, Decoeur, Lerat, Bayle…
 

Peintures

Les peintures proposent un raccourci d’histoire de l’art européen, du XVe au XXe siècle. Des « primitifs » du XVe siècle aux peintres fauves, en passant par les paysagistes de l’Ecole de Barbizon ou régionaux, le visiteur parcourt styles et époques en quelques salles, dans une présentation anoblie par les lieux anciens.

Parmi les œuvres les plus prestigieuses, citons le retable de la Crucifixion du XVe siècle, le portrait du roi anglais Edouard VI fils d’Henri VIII, la Rencontre de David et Abigaël de Francken II, deux portraits du XVIIIe siècle de Largillière, un tableau de Diaz de la Peña, une belle scène de cabaret de Goeneutte, un Nu rouge dans l’atelier de Dufy ».

Art africain

Depuis 2000 et grâce aux donations de Vergiat et de Fredric, une belle collection de sculptures africaines, pour l’essentiel des masques, se développe dans les combles de l’hôtel de particulier.

Antiquités égyptiennes

En 1892, alors qu’il vient d’être nommé conservateur du musée de Roanne, Joseph Déchelette entreprend un voyage en Egypte. Il en revient avec un ensemble de quelque 250 objets funéraires, dont une momie nommée Nesyamon.
En 1991, une exposition temporaire met à l’honneur le fonds d’Antiquités égyptiennes du musée et permet le dépôt, par d’autres musées régionaux, de trois autres momies féminines.
Victimes d’une infestation en 2012, ces pièces ont été soigneusement restaurées en 2014 et 2015. Elles seront prochainement mises en lumière dans une nouvelle présentation.

Dessins et estampes

Parce qu’ils s’abîmeraient s’ils étaient exposés en permanence, les dessins et les estampes ne sont pas présentés. Le musée Déchelette conserve cependant quelques pièces prestigieuses : le Martyre de saint Jean l’Evangéliste de Dürer, une Madeleine en méditation de Corot, de nombreux dessins de Jean Puy et d’Emile Noirot, une vingtaine d’estampes de Daumier, des estampes d’après Vinci, Raphaël, Titien, Poussin, Rubens, Watteau, Millet et, plus près de nous, une eau-forte de Picasso, une de Bonnard, une de Vuillard, une lithographie de Vlaminck…

Les catalogues et les publications

Retrouvez tous les ouvrages disponibles à la boutique du musée.

Location d'espaces

Il est possible de louer des espaces du musée pour des événements privées (cocktails d’entreprises, photographies de mariage…)

Associations

Les associations roannaises sont très actives au niveau du musée et collaborent avec l’établissement pour la mise en œuvre de projets culturels communs.

Contacts

Musée Joseph Déchelette
22, rue Anatole France
42300 Roanne