Ville-étape de la route bleue, la commune, qui s’est repeuplée avec l’ouverture de la déviation, enfouit ses réseaux et soigne son centre-bourg.

Changy rajeunit et s'embellit

Situé en plein nord du département, au carrefour de la RD8, RD41 et de la RN7, qui traversait le village jusqu’en 2010, Changy semble reprendre vie depuis l’ouverture de la 2x2 voies.
"Beaucoup de maisons ont trouvé un acquéreur du fait de la déviation, confirme Yves Rimoux, maire depuis 2008. "Et nous accueillons de nouvelles familles grâce aux trois lotissements créés dans le hameau de Gatilles. La population, de 630 personnes, a augmenté de 40 habitants en 7-8 ans.

Pari tenu pour l'école

Rajeuni, le village a connu jadis des hauts et des bas dans son économie mais offre une belle résistance : une quinzaine d’exploitations agricoles, une industrie du papier cuisson et 22 artisans, dont une grosse entreprise de maçonnerie, le font vivre. Un commerce multi-services a été créé par la commune il y a un an. En 2014, celle-ci avait financé sur ses deniers, avec la seule aide du Département, sa nouvelle école (1 M €). Elle y accueille aujourd’hui 94 élèves sur trois classes et s’apprête à en ouvrir une quatrième.

La traversée du bourg fait l’objet d’un gros chantier (1 M €) pour améliorer la sécurité du carrefour, les trottoirs et le stationnement. S’y ajoute la mise en accessibilité des bâtiments et espaces publics pour les personnes handicapées. Changy a débuté ses travaux du bourg par la dissimulation des réseaux et le très haut débit dès 2015. Elle fait partie en Roannais des premiers qui seront, notamment grâce à Roannais Agglomération, desservis par la fibre optique, dont les raccordements commencent chez l’habitant.

Une douzaine d’associations animent le village, du Comité des fêtes au Sou des écoles, en passant par les amis du patrimoine, la société musicale ou les boulistes. Cette commune calme, bien ancrée dans la verdure, est le point de départ de bien des sentiers de randonnée. L’ancien moulin et le pigeonnier du château, tous deux privés, s’inscrivent parmi les sites remarquables, avec les vitraux de l’église, qui feront l’objet d’un prochain programme de rénovation.

Mise à jour septembre 2017