Fruit du regroupement de deux bourgs au XIXème, la commune a contenu sa croissance récente et s’appuie aujourd’hui sur son dynamisme économique, touristique et associatif.

Ni Commelle ni Vernay ne comptaient assez d’enfants pour créer une école. Voilà pourquoi le roi Louis-Philippe décida, en 1840, de fusionner les deux bourgs. Pittoresque, Vernay veille avec un soin jaloux sur son église et sa Vierge Noire (XIIIème-XIVème), qui attire, le 8 septembre, un pèlerinage renommé. Depuis peu, la création du parc Lejon et les travaux actuels sur le parking du cimetière de Vernay ont rajeuni l’espace. Côté Commelle, la mairie s’est installée en 1994 dans l’ancien château Bonnabaud et dispose de « La Grange », qui abrite la médiathèque, une salle d’exposition et de réunion et le centre de loisirs.

Une population stabilisée

Avec une population de 2 925 habitants, stabilisée depuis 20 ans, le village a préservé son caractère rural. Une liaison mode doux en site propre est en cours de chantier sur 1 km, le long de la RD 43. En 2005, l’ouverture du centre commercial, avec une boulangerie, un coiffeur, une pharmacie et une station service, a créé un lieu de vie. L’école (11 classes, 280 élèves) reste l’une des plus importantes du Roannais.
Une trentaine d’associations compose le tissu culturel, sportif et festif de la commune. La fête des classes s’affiche comme le rendez-vous emblématique chaque dimanche de Pentecôte.
La fonderie Rey, la Carrière Chiaverina, la clinique des Monts du Forez, l’usine électrique du barrage et les artisans constituent la base économique de Commelle-Vernay. Le train touristique des Belvédères, site le plus fréquenté de l’agglo, et l’aire de Magneux séduisent les touristes. « Grâce à la fibre optique, on redevient une commune attractive », constate le maire, Daniel Fréchet. La ville a finalisé son Plan local d’urbanisme et, rattachée à l’agglo depuis l’époque du District, se trouve « heureuse d’y être, sans perdre son âme ». « Nous avons une commune où il fait bon vivre, avec une qualité de vie aux portes de l’agglomération. Nous faisons tout pour que les habitants se sentent bien » conclut le maire.