La population ouchoise a atteint un palier après une longue croissance. En accueillant la Maison Troisgros en 2017, le village va s’appuyer sur un formidable moteur économique.

Des saveurs d'excellence

Longtemps portée par l’essor important de sa population, Ouches, 1157 habitants à ce jour, doit désormais composer avec les limites imposées par le Scot. Tiré du vocable primitif ‘‘olca’’, qui signifie ‘‘terre labourable’’, le village a conservé du passé une église romane, avec son retable et ses fresques, et une tour, seul vestige du château féodal. S’y ajoute le château d’Origny, rénové par ses propriétaires, proposant ainsi table et chambres d’hôtes dans un superbe cadre.

Une autre belle demeure ouchoise accueillera la Maison Troisgros, dès 2017. « Cet établissement prestigieux est une vitrine exceptionnelle pour la commune » estime Andrée Larmignat, maire depuis 2014. Huit exploitations agricoles, quelques artisans, des commerces (bar-tabac, bar-boulangerie, deux coiffeuses, couturière, boutique de vêtements d’équitation), un marbrier et un spécialiste de la rénovation d’anciennes voitures complètent la palette.

Un centre-bourg plus sûr

Pour la commune, la jeunesse est une priorité. La maternelle a été regroupée sur le même site que l’école primaire, améliorant ainsi la sécurité, et la rue des Écoles a été refaite. Le coeur du bourg, très passager, poursuit son réaménagement, se sécurise davantage et le monument aux morts s’est rapproché de l’église. Dépourvue de logements locatifs, la commune va rénover deux appartements destinés à la location et les locaux de l’ancienne école maternelle accueilleront une MAM (maison d’assistantes maternelles).

Côté associatif, Ouches sait varier les plaisirs, entre le foot (100 licenciés), le cyclotourisme et sa Ouchoise, la marche des Grenouillards, la gym, la boxe thaï, le club des anciens, le Sou des écoles et les anciens combattants. Cette diversité est aussi une richesse. « Un maire rural doit avoir beaucoup de disponibilité et d’écoute » constate Mme Larmignat.

Mise à jour juin 2016