Pour attirer des habitants, la ville se modernise. Une démarche payante pour une cité qui a toujours surmonté ses crises et su rebondir.

ROANNE, CITÉ EN RENOUVEAU

Roanne bouge et se transforme. Une mutation nécessaire pour une ville dont la population a diminué avec la crise industrielle, au début des années 80. Sa configuration urbaine, adaptée à une cité de 55 000 habitants, n’est plus d’actualité. Elle doit se moderniser pour coller aux besoins du monde d’aujourd’hui, devenir plus attractive, attirer des entreprises et de nouvelles populations. Et aussi pour rester le moteur d’une agglomération, rayonnant sur le nord de la Loire, le Rhône, la Saône-et-Loire et l’Allier.

RENFORCER L’ ATTRACTIVITÉ

Deux projets-phares illustrent aujourd’hui ce besoin de renouveau : le projet Foch-Sully et l’aménagement des Bords de Loire. Le premier consiste à aménager un espace de vie de 10 000 m² en centre-ville, avec un centre commercial, des logements, un hôtel et une résidence seniors. Afin d’alléger la charge financière pour la commune et ses contribuables, ce nouvel écrin sera porté par un investisseur privé en partenariat avec la Ville et la Caisse des Dépôts, avec le soutien des commerçants existants. L’ouverture est prévue fin 2020-début 2021.

Côté Bords de Loire, la première tranche de travaux, commencée en novembre 2017, s’achèvera fin 2019. Objectif : rénover la place de la Loire, les berges, le square jusqu’à la rue Pierre-Dépierre. 350 arbres seront plantés. Un espace jeux, loisirs et détente pour petits et grands sera créé. Et un programme immobilier va démarrer.

Avec ces deux chantiers, attendus par les Roannais, la ville espère donner l’envie de s’installer dans ses murs et veut offrir aux nouveaux habitants des services plus modernes et une meilleure qualité de vie. La ville, qui supporte les charges de centralité (hôpital, équipements culturels), héberge aussi les plus gros employeurs privés (Michelin, Nexter).

Les réalisations récentes (multiplexe, centre ancien, centre pénitentiaire, réfection des rues piétonnes) attestent de son dynamisme. Et les événements culturels (RTO, Ciné court animé, Fête de la musique)
confirment son goût du bien-vivre et de la découverte. Pas étonnant que les Roannais expatriés conservent toujours un peu d’elle dans leur coeur.

Mise à jour Mars 2018