Porté par la croissance des années 70, le village de la Côte roannaise s’appuie sur une économie de proximité et une formidable vitalité associative.

Un village animé

À10 km à l’ouest de Roanne, Saint-André-d’Apchon fait un peu figure de privilégié : « Le village reste proche de la ville, mais relativement rural, agricole et viticole, avec la colline du Bouthéran et l’AOC, qui a apporté un plus », résume Martine Roffat, maire depuis 2014. « On n’a pas d’entreprise-phare, mais un tissu commercial et artisanal bien fourni : épicerie, tabac, fleurs, 3 coiffeurs, 2 restaurants, imprimerie, ferronnerie d’art, pharmacie, plus 2 médecins et 6 professionnels de santé. »

Née autour du château privé du XVème, où dormit Henri II, et d’une tour du XIIIème, qui se mua en clocher puis en église, la commune, étendue sur 13,44 km², recense 1 996 habitants. Après l’essor des années 1975-82, la population a ralenti sa progression, mais les 2 écoles (maternelle et élémentaire, 190 élèves), les commerces et services continuent d’attirer des populations jeunes.

Une vraie dynamique

La densité du tissu associatif illustre la vitalité du village, dont les animations reposent souvent sur ses 26 associations : foire commerciale, festivités du 14 juillet, Printemps musical (porté par les Enfants de la Côte), théâtre (Revue Apchonnaise, St-André Fantaisie), Amis de St-André, Amicale Laïque (220 adhérents, sections sportives et de loisirs), cinéma rural, Semaine Bleue inter-générations animée par la commune. Saint-André abrite aussi le Gamec, école de musique intercommunale (170 élèves), partenaire précieux pour les temps d’activités périscolaires, comme les clubs de sport intercommunaux (200 licenciés foot et 200 en basket).

Après avoir rajeuni son site Internet et son logo, rénové l’école élémentaire, la commune achève la requalification de l’entrée sud du village. Elle s’apprête à refaire le clocher et les contreforts de l’église et va
réaménager la place de la mairie, tout en améliorant l’accessibilité des bâtiments publics. Ses 50 km de voies et 30 km de chemins offrent un terrain de rêve aux randonneurs en route vers Compostelle...

Mise à jour décembre 2016