Situé au nord de la Loire, le village bénéficie d'une agriculture combative et d'animations à sa mesure, en attendant l'arrivée prochaine de la fibre optique.

La ruralité conviviale

À l'extrémité nord du département, c'est le village rural par excellence. À Urbise, sur un territoire de 1 550 hectares, les 135 habitants sont à l'aise. La commune n'a plus de commerçant ni d'artisan, sauf une société de coiffure à domicile, mais s'appuie sur une agriculture dynamique, qui a connu un fort renouvellement en dix ans. On y compte 13 exploitations, de grandes structures type GAEC bien entretenues, vivant de l'élevage charolais, excepté une, spécialisée en lait et élevage porcin.

Si la motte féodale, sorte de fortification en terre, et le bois de Lafey témoignent de l'ancienneté du village, c'est à l'église que les images du passé sont les plus marquantes, avec une Vierge noire, trouvée dans un chêne creux, et un tableau ex-voto donné par Edmé de Fréminville, ancien bailli (agent du roi) de La Palisse. Cette oeuvre relate son accident de carrosse, survenu à Noël 1740 à Paris, et dont il fut rescapé par miracle...

L'isolement n'éteint pas les contacts

La population se stabilise à peu près, mais " l'éloignement est un frein pour nous ", constate Aimé Combaret, le maire, qui se souvient avoir signé 5 permis de construire en 28 ans de mandat. Bien qu'isolées, les maisons sont toutes occupées. Avec 14 km de voies communales et 15 km de chemins ruraux, la commune fait face à l'entretien. Elle a rénové tous ses bâtiments communaux, aménagé deux logements locatifs au-dessus de l'école et s'apprête à refaire le centre-bourg (réseaux, parking, espaces verts).

Le RPI (Regroupement pédagogique intercommunal) avec Sail-les-Bains a permis de garder deux classes (la maternelle à Urbise, la primaire à Sail). Le comité des fêtes, le club du 3ème âge et l'exposition automnale "Urbis'Arts" (peintures et photos) apportent de l'animation. " L'isolement n'empêche pas la convivialité : 80 % de la population est présente aux repas du comité des fêtes ", indique le maire, heureux de l'arrivée de la fibre optique en 2017 : " un atout pour la vente de certaines maisons ou le télé-travail ".

Mise à jour décembre 2016