Prisée par les amoureux de la nature, la forêt colle à l’identité du village qui maintient sa population et soigne son cadre de vie.

La terre et les arbres

À 20 km au nord de Roanne, Vivans offre une vraie bouffée d’oxygène à ses visiteurs. C’est là que la forêt de Lespinasse, deuxième site le plus fréquenté du département, a établi son siège, via le « Grand Couvert ». Environ 63 des 465 hectares de cet espace forestier sont situés sur la commune. Autour de son église du XIème, le bourg dégage une image paisible : « C’est un village entretenu, calme, agréable, avec ses circuits pédestres et ses étangs, et attaché à son fleurissement » indique Marie-France Beroud, maire depuis 2001 et vice-présidente chargée des ressources humaines à Roannais Agglomération.

Étendue sur 2 516 hectares, la commune conserve une vocation agricole, abritant une quinzaine d’exploitations, surtout en élevage charolais allaitant. Quelques artisans (charpente-couverture, coiffure à domicile, travaux d’aménagement) et deux restaurants (Auberge du Vieux Puits, Relais de la Borde) complètent le tableau. Le bourg, qui a fermé son école en 2008, ne compte plus de commerce mais son gîte communal de 32 lits, créé en 1994 dans l’ancien presbytère, connaît un joli succès. Et l’association Vivans Loisirs se charge de l’animation du village.

Les maisons à vendre se vendent

Avec ses 250 habitants, la population se maintient et les maisons à vendre trouvent acquéreurs... à l’image de 7 des 8 anciens logements locatifs du Toit Familial. « Nous ne sommes pas un village abandonné » confirme Mme Beroud. Dépourvue de réserve foncière, la commune ne peut construire mais compte une vingtaine de résidences secondaires.

Côté travaux, après la salle des fêtes et l’assainissement lors des mandats précédents, la réhabilitation du bourg représente le gros chantier en cours : avec le soutien financier du Conseil Départemental, la mairie
vient d’être réhabilitée et mise en accessibilité. Grâce à son rattachement à Roannais Agglomération, la commune se prépare à accueillir la fibre optique, très attendue par ses habitants et notamment les professionnels.

Mise à jour octobre 2016