Majorité municipale

FOCH SULLY : LA VÉRITÉ

Qui est à l’origine du projet Foch Sully ? En 2012, le Président des Vitrines de Roanne a proposé la création d’un espace commercial de centre-ville pour s’opposer à la construction du retail park de Riorges que soutenait l’ancienne équipe municipale et qui aurait asséché le centre-ville.

Le centre commercial sera-t-il fermé ? Vrai, le projet prévoit la construction d’un centre commercial fermé en face des halles Diderot et la réalisation d’une rue piétonne semi-couverte qui rejoindra la rue Maréchal Foch. Ce sera donc un centre mixte qui permettra de faire ses achats tout en étant abrité.

Qui paie les 80 millions d’investissement ? Les investisseurs privés supportent la majeure partie des dépenses. La participation de la Ville est limitée d’ici 2021 à 22 millions dont 10,5 (acquisitions foncières) sont déjà payés. Rappelons que le budget de la Ville est de 70 millions d’euros par an ; elle peut donc absorber sans difficulté cet investissement.

La Ville assume seule le risque ? Faux. Le risque est supporté par la Ville, les investisseurs et la Caisse des Dépôts et Consignations qui sont partenaires de l’opération. Notre risque est donc réduit.

Simply Market aurait pu rester à sa place ? Faux, parce que sa surface va être augmentée de plus de 1000 m2 passant de 2250m2 à 3300m2, et qu’il est implanté au coeur de l’îlot. Construire un espace commercial, une résidence seniors, des logements, un parking sans toucher Simply Market et les immeubles existants est techniquement impossible.

10 000m2 de commerces est-ce trop ? Faux. Cette surface a été validée par les investisseurs, les commerçants et la Chambre de commerce et d’industrie. L’équipe précédente soutenait la réalisation de 20 000m2 de commerces à Riorges. C’est donc 2 fois moins.

La vérité ne s’invente pas. Il est surprenant de voir que certains s’approprient la réussite de projets qu’ils ont critiqués. Cela n’est pas sans rappeler le Mutliplexe ou le Scarabée qui connaissent un franc succès.

La majorité municipale
www.roannepassionnement.fr

 

 

L'opposition

ÎLOT SULLY-FOCH : RETOUR À LA RAISON

Parce que nous avons été à l’origine du projet de reconquête urbaine de l’îlot Sully-Foch, dès 2013, nous avons  réalisé l’étude de projet de développement commercial et de logements. Notre groupe y a contribué  activement, ne ménageant pas ses propositions et ses alertes publiques et nous avons eu raison. Le groupe d’investisseurs retenu par le Maire et sa majorité (en pleine période électorale comme par hasard) a rejoint nos  préconisations :

  • Le projet prévoit une rue piétonne bordée de commerces en pied d’immeubles, et non le centre commercial fermé prôné par M. Nicolin.
  • Le nouveau quartier aura une façade ouverte face aux halles  Diderot, reliant ainsi 2 ensembles commerciaux complémentaires.
  • Le parking souterrain comprendrait 480 places au lieu des 700 annoncées.

Néanmoins, nous restons très vigilants sur les points suivants :

  • Le volume  du projet de 80 M€ reste très élevé pour une ville de notre taille et la commercialisation des logements et des  commerces peut fragiliser le marché immobilier.
  • Tout le risque financier de l’opération sera assuré par la ville :  le déficit prévu à ce jour est de 22 M€, dont 10,5 M€ ont déjà été dépensés pour acquérir les terrains.
  • L’achat  de 2 immeubles rénovés, dont Simply Market, pour un coût de 3,5 M€ aurait pu être évité : déplacer de  quelques mètres le supermarché pour 2 M€ à charge des contribuables roannais n’était pas indispensable.
  • -L’arrivée brutale de plus de 10 000 m² supplémentaires de commerce de détail en centre-ville en 2021, dans une  Situation commerciale fragile peut déséquilibrer fortement les 400 commerces du centre-ville.

Pendant ce  temps, rien n’est proposé pour poursuivre la rénovation du centre-ville, place de l’hôtel de ville et rue Jean  Jaurès : les 3,5 M€ inutilement consacrés au déplacement du supermarché auraient pu financer l’indispensable réfection des trottoirs, des voiries et du parvis de l’hôtel de ville le long desquels s’accumulent les commerces  fermés.

Groupe Osez Roanne
Laure Déroche, Paul Paput, Marie-Hélène Riamon, Louis Gonnelli, Pascale Vialle-Dutel, Brigitte Dumoulin, Jean-Luc Bourreau

 

 

En raison de la démission de Christian Milon et d’Estelle Perrier du groupe « Roanne Bleu Marine », ceux-ci ont informé la Ville de Roanne qu’ils n’étaient plus habilités à communiquer dans le magazine municipal.