Majorité municipale

L’AVENIR S’ASSOMBRIT

L’ancien Président de la République avait déjà amputé les dotations aux collectivités de 11 milliards d’euros, ce qui se traduit pour Roanne par un manque à gagner de 20 millions d’euros sur la durée du mandat.

Le nouveau Président a lui aussi décidé d’y aller de son coup de rabot en supprimant cette fois 10 milliards d’euros de dotations… Au total, 21 milliards de dotations en moins, c’est tout simplement intenable !

Et comme si cela n’était pas suffisant, le nouveau Président de la République, dans un grand élan de générosité démagogique, a aussi décidé d’enlever aux communes la recette liée à la taxe d’habitation… soit une nouvelle perte de 6 millions par an pour Roanne qui ne sera que partiellement compensée.

Le ciel devient de plus en plus noir sur les finances des collectivités. Quelles marges de manoeuvre avons-nous ?

Augmenter la fiscalité ? C’est encore le contribuable local qui paiera les désengagements de l’État. Nous avons baissé de 3% les impôts dès 2014, nous tenons le cap. Pour combien de temps ?

Réduire le service aux administrés ? C’est malheureusement une piste utilisée par de plus en plus de villes qui ne peuvent plus faire face aux baisses de dotations. Augmenter l’emprunt ? À Roanne, nous pouvons encore le faire compte tenu de la bonne santé de nos finances. Mais pour combien de temps ?

Réduire l’investissement ? C’est un coup dur porté aux entreprises locales qui verront leurs carnets de commandes s’effondrer. C’est aussi un coup dur pour notre ville qui ne sera plus modernisée et plus entretenue comme il se doit. 

Faire des économies ? Depuis le début du mandat, nous avons pris des décisions difficiles,  souvent impopulaires mais nécessaires pour ne pas augmenter les impôts. La quasi-totalité des économies réalisées a été engloutie par les nouvelles dépenses imposées par l’État.

La situation est difficile et les choses ne vont pas s’améliorer. Nous pensions le pire derrière nous, nous craignons qu’il soit devant.

La majorité municipale
www.roannepassionnement.fr

 

 

L'opposition

TEXTE TRANSMIS HORS DÉLAI


En raison de la démission de Christian Milon et d’Estelle Perrier du groupe « Roanne Bleu Marine », ceux-ci ont informé la Ville de Roanne qu’ils n’étaient plus habilités à communiquer dans le magazine municipal.