Majorité municipale

RÉTABLIR LA VÉRITÉ !

Régulièrement absents des réunions et trop souvent muets lors des conseils municipaux, les élus d’opposition choisissent une nouvelle fois la désinformation voire les mensonges pour parler du Roannais.

Rétablissons donc la vérité : non l’aide aux classes de découverte n’est pas supprimée. Chaque année, une classe par école peut partir selon un cahier des charges élaboré en partenariat avec les directeurs d’écoles.

Non, le Palais des Sports n’est pas réservé à une seule association. Chaque semaine la Chorale, le RBF, la Police, la Gendarmerie, les établissements scolaires Carnot, Albert Thomas, Saint Paul et les écoles primaires l’utilisent !

Oui la Municipalité a procédé à des regroupements scolaires afin de gérer au mieux les deniers publics. Roanne compte pratiquement autant d’écoles avec 2 500 élèves qu’elle en comptait avec 7 500 il y a 30 ans ! La précédente municipalité aurait mieux fait de gérer courageusement ce sujet plutôt que de «mettre la poussière sous le tapis». Elle a fait marche arrière et nous reproche de faire le travail aujourd’hui. Notre action a été menée en étroite concertation avec l’Éducation Nationale, les parents et les enseignants.

Oui, la qualité des repas pris à la cantine est une priorité. Si le marché de restauration scolaire monté par  l’équipe précédente n’était pas aussi tordu et dogmatique, il ne serait pas utile de faire venir le pain de Balbigny  comme c’est le cas aujourd’hui !

En ce qui concerne notre aide aux écoles, pour nous, tous les enfants se valent, qu’ils soient scolarisés dans le public ou dans le privé. Si le choix de baisser les aides aux écoles privées avait été fait par nos prédécesseurs, nous avons décidé de les remettre à niveau tout en augmentant celles des écoles publiques. Rien n’a été supprimé, tout le monde y trouve avantage !

Répéter un mensonge ne le transformera jamais en vérité. Aussi il serait grand temps que les élus d’opposition se mettent au travail… ou du moins qu’ils disent la vérité !!

La majorité municipale
www.roannepassionnement.fr

 

 

L'opposition

A ROANNE, L’ÉCOLE PUBLIQUE AU RABAIS !
M. Nicolin l’avait promis : sous son mandat l’école devait être une priorité. Avec lui, aucun projet, aucune réforme ne devait se réaliser sans la concertation et sans l’aval de la communauté éducative et des parents
d’élèves.

Malheureusement, ceux qui se sont laissé berner par ses promesses ont très vite
déchanté.

Ce fut d’abord, sans aucune concertation, la suppression des classes découvertes, notamment « des classe à la  neige », la suppression de l’allocation municipale de rentrée scolaire, sans parler de la confiscation du palais des sports au profit d’une seule association présidée à l’époque par l’adjoint aux sports, privant les élèves de cours d’EPS dans le gymnase, pendant une année.

Plus grave encore, avec la décision de procéder à des regroupements d’écoles (Coutaret et Lakanal, Paul Bert et Crozon) ou carrément à la fermeture radicale des écoles Berthelot, La Rochette, Paul Bert et de la maternelle Mâtel, et ce sans concertation véritable.

Que dire enfin de l’explosion des tarifs des cantines scolaires et du manque d’exigence sur l’approvisionnement local pour des repas de qualité et un soutien renforcé à nos producteurs.

Les inquiétudes exprimées par les parents d’élèves et les enseignants sur tous ces sujets (sur l’accessibilité, la proximité avec les enseignants, la qualité des locaux, etc) sont balayées d’un revers de main par la municipalité, laquelle se permet même de détruire les banderoles exprimant la colère des parents devant des écoles.

Trouvant que lors du mandat précédent trop avait été fait pour l’école publique, M.Nicolin avait promis en 2014 d’aligner l’école privée sur l’école publique. En supprimant les aides et en diminuant les crédits accordés à
l’école publique, M. Nicolin a décidé que cet alignement ne se ferait pas par le haut. Ceci démontre tout l’intérêt de la municipalité à l’éducation et à l’avenir de nos enfants.

Groupe Osez Roanne
Laure Déroche, Paul Paput, Marie-Hélène Riamon, Louis Gonnelli, Pascale Vialle-Dutel, Brigitte Dumoulin, Jean-Luc Bourreau

 

 

En raison de la démission de Christian Milon et d’Estelle Perrier du groupe « Roanne Bleu Marine », ceux-ci ont informé la Ville de Roanne qu’ils n’étaient plus habilités à communiquer dans le magazine municipal.