MAJORITÉ MUNICIPALE

OSEZ ROANNE VOUS MENT… ENCORE ET TOUJOURS !

Ils se disent de bonne foi et capables de gérer une ville mais comment leur faire confiance ?

Ils annoncent que le dernier Mag de l’Agglo « consacrait 14 pages en faveur d’un futur centre aqualudique. » C’est grotesque et  mensonger. Seulement 6 pages présentaient les piscines existantes et le projet de centre aquatique qui permettra de réaliser des économies de fonctionnement. 6, ce n’est pourtant pas compliqué de savoir compter jusqu’à 6 !

Ils osent écrire : « À Roanne, le maire restreint notre droit d’expression à 2000 caractères tous les 3 mois, bel effort de démocratie ». C’est grotesque et honteux. Combien de caractères étaient consacrés à l’opposition quand qu’ils étaient aux affaires ? 2000 ! Et, contrairement aux méthodes inqualifiables qu’ils employaient, nous n’avons jamais censuré l’opposition, nous !

Ils veulent continuer « de faire valoir (leur) point de vue au conseil municipal », rien ne les en empêche si ce n’est leurs absences régulières, leurs manques de propositions crédibles. Seuls le mensonge et la démagogie guident leurs propos.

Rappelons qu’une fois encore, nous avons écrit à Osez Roanne pour qu’ils nous fassent part de leurs  propositions pour préparer le budget 2019… Comme les années précédentes, ce courrier est resté sans réponse.

Rappelons aussi que nous avons écrit à Osez Roanne pour leur demander comment ils comptaient financer l’investissement et le fonctionnement des 3 centres nautiques qu’ils réclament à cor et à cri. Là encore, nous attendons la réponse… Alors nous avons écrit une seconde fois, sans plus de succès… et pour cause !

Et, alors que le dossier du précédent magazine était consacré au métier de maire suite à la démission de plus de 1000 édiles depuis 2014 et au fait qu’1 sur 2 ne se représentera pas en 2020, Osez Roanne aurait voulu que le sujet soit traité sans interview du maire. On atteint des sommets !

Osez Roanne ose tout et c’est à cela qu’on le reconnaît.

www.roannepassionnement.fr

Les élus de la majorité

L'opposition

DU BON USAGE DES MAGAZINES MUNICIPAUX

Au cours des derniers mois, le Maire-Président a utilisé vos magazines, financés par l’argent public, pour mener une véritable campagne électorale.

Le dossier du magazine communautaire de septembre consacrait 14 pages en faveur d’un futur centre aqualudique d’au moins 40 M€, qui sera sa proposition majeure de candidat déclaré aux élections municipales de 2020.

Le magazine municipal d’octobre sous couvert de « pédagogie » sur le rôle du maire mettait en valeur uniquement LE maire de Roanne : longue interview politique, 34 photos de M. le Maire. Une pédagogie sincère aurait gagné en efficacité et en déontologie en utilisant des pictogrammes anonymes et en faisant témoigner plusieurs des 40 maires de l’agglomération. Au final, aucune information sur les règles du scrutin, aucun appel à s’inscrire et à voter pour tous les scrutins et en premier lieu celui des élections européennes, si déterminant pour notre avenir, la lutte contre le dérèglement climatique et l’unité européenne. Aucun témoignage  d’assesseur de bureau de vote et de conseiller municipal, élu démocratiquement pour œuvrer pour le bien commun et la collectivité.

Il est habituel que les magazines municipaux et communautaires mettent en valeur les initiatives des majorités, mais la loi prévoit aussi que l’opposition puisse également s’exprimer. A Roanne, le Maire restreint notre droit d’expression à 2000 caractères tous les 3 mois, bel effort de démocratie !

Avec ténacité et détermination, nous revendiquons notre rôle d’élus d’opposition, selon nos convictions. Nous continuerons de faire valoir notre point de vue au conseil municipal et au conseil communautaire, sans nous  laisser impressionner par le déluge de moyens mis en œuvre par le Maire-Président actuel à 18 mois au scrutin.

Nous restons à l’écoute et au service de tous les roannais et nous souhaitons à chacun et chacune d’entre vous, de belles fêtes de fin d’année.

Groupe Osez Roanne

Laure Déroche, Paul Paput, Marie-Hélène Riamon, Pascale Vialle-Dutel, Brigitte Dumoulin, Jean-Luc Bourreau, Guy Pognat.

En raison de la démission de Christian Milon et d’Estelle Perrier du groupe « Roanne Bleu Marine », ceux-ci ont informé la Ville de Roanne qu’ils n’étaient plus habilités à communiquer dans le magazine municipal.