Santé et qualité de l’environnement

L’environnement agit quotidiennement sur notre santé par le biais des élèments qui nous entoure : l'eau, l'air ou le sol... Retrouvez une liste de sites vous permettant de trouver des informations sur la qualité de l'environnement Roannais.

Environnement

Ci-dessous, vous trouverez des informations sur la qualité de l’air, les sites et sols pollués, ainsi que les risques naturels et technologiques.  

 

Consultez la qualité de l'air à Roanne mis à jour en temps réél :

Reco Santé

L'air que nous respirons peut contenir des centaines de polluants sous forme gazeuse, liquide ou solide, mais aussi des allergènes comme le pollen.

La qualité de l'air dépend de l'émission de substances polluantes par différentes sources comme les industries, les transports et les sources tertiaires et domestiques. Les conditions météorologiques jouent aussi un rôle important. 

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes (observatoire agréé par le Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie pour la surveillance et l’information sur la qualité de l’air en Auvergne-Rhône-Alpes) publie chaque jour les prévisions sur la qualité de l’air dans notre région.  

«Pollution de l’air : l’OMS révise ses seuils de référence pour les principaux polluants atmosphériques (source : site Santé Publique France)

 L’OMS révise ses lignes directrices pour les principaux polluants de l’atmosphère et a publié le 22/09/2021 de nouveaux seuils de référence plus exigeants afin de mieux protéger la santé des populations vis-à-vis de la pollution de l’air ambiant » Plus d’informations sur le lien suivant :

https://www.santepubliquefrance.fr/les-actualites/2021/pollution-de-l-air-l-oms-revise-ses-seuils-de-reference-pour-les-principaux-polluants-atmospheriques 

En France, le Gouvernement agit quotidiennement pour lutter contre la pollution de l’air (source : site https://www.gouvernement.fr)

  • La prime à la conversion aide tous les Français, particuliers et professionnels, à acheter un véhicule neuf ou d’occasion en échange de la mise au rebut d’un vieux véhicule. Cette aide peut atteindre 4 000 € pour l'achat d'un véhicule thermique neuf ou d'occasion et jusqu'à 5 000 € pour l'achat d'un véhicule électrique ou hybride rechargeable, neuf ou d'occasion.
     
  • La prime à la conversion des chaudières : l’État vous aide à remplacer votre ancienne chaudière et à baisser votre facture d’énergie grâce à la prime à la conversion des chaudières, qui s’adresse désormais à tous les Français.
     
  • Le crédit d’impôt pour la transition énergétique : si vous faites des travaux d'isolation de votre habitation principale ou des dépenses pour le rendre moins énergivore, vous pouvez bénéficier d'un crédit d'impôt pour la transition écologique (CITE).
     
  • La mise en œuvre de la fin progressive de la production d’électricité à partir du charbon, à travers la mise à l’arrêt des dernières centrales à charbon en France métropolitaine d’ici à 2022.

Une préoccupation majeure de santé publique

La question de la qualité de l’air intérieur est aussi une préoccupation majeure de santé publique.

Les Français passent en moyenne 90 % de leur temps dans des espaces fermés et respirent un air qui peut être pollué par les appareils de chauffage, le tabagisme, les produits d’entretien, les peintures, l’ameublement… La réduction de cette pollution de l’air intérieur passe notamment par la surveillance et la connaissance des sources de polluants :
 

  • Surveillance de la qualité de l’air : la loi portant engagement national pour l’environnement a rendu obligatoire la surveillance de la qualité de l’air intérieur dans certains établissements recevant un public sensible, notamment les enfants.
     
  • Réduction de l’exposition aux principales sources de pollution de l’air intérieur en produisant des connaissances sur les risques sanitaires et en travaillant sur l’information et l’étiquetage de certains produits de consommation émetteurs de polluants volatils, tels que les produits désodorisants (encens, bougies, diffuseurs…), les produits d’entretien et les produits d’ameublement.
     
  • Développement du métier de conseiller en environnement intérieur : ces conseillers, intervenant généralement sur prescription médicale, sont chargés d’identifier les diverses sources d’allergènes et de polluants au domicile de personnes souffrant de maladies respiratoires ou allergiques liées à l’air intérieur.

https://agir-ese.org/thematiques/air-exterieur/concepts-et-definitions 

    Le Ministère de l'Écologie, du Développement Durable et de l'Énergie a créé le site Géorisque qui permet aux citoyens de connaître les risques naturels (inondations, séismes, mouvements de terrain, argiles, avalanches…) et technologiques (usines à risques, nucléaire, sols pollués…).

    Il suffit d’entrer son adresse sur le site de Géorisque pour connaitre les risques près de chez soi.

    Consultez les risques près de chez vous

    L’organisation Régionale Auvergne-Rhône-Alpes des nuisances environnementales met en un place un système de cartographie  de l'exposition du territoire aux nuisances sonores en distinguant  quatre nuisances : le bruit routier, le bruit ferroviaire, le bruit aérien et le bruit à caractère événementiel.

    Consultez la carte des nuisances sonores. 

    Téléchargez le Plan de prévention du bruit dans l’environnement relatif aux voiries communales - Troisième échéance

    Santé

    La santé de tous est au cœur des priorités de Roannais Agglomération et de la ville de Roanne. Ci-dessous, vous trouverez toutes les informations utiles pour votre santé et celles de vos proches.  

    Le réseau Sentinelles collecte de façon continue des informations sur des indicateurs de santé chez un échantillon de médecins généralistes. Cette collecte permet une surveillance épidémiologique de phénomènes de santé.

    Chaque semaine, l'antenne inter-régionale Auvergne/Rhône-Alpes du réseau Sentinelles met à jour le suivi des épidémies de grippe, de diarrhées aigües et de varicelle dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

    Consultez le carte des épidèmies en Auvergne-Rhône-Alpes

    La grippe aviaire est une maladie virale qui sévit chez les oiseaux mais elle n’infecte pas l’homme directement.. Le taux de mortalité est très élevé chez les oiseaux d’élevage (poulet, oies, etc.).

    Le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt publie régulièrement un suivi de la grippe aviaire en France.
    En période d’épidémie, il est obligatoire de laisser ses oiseaux d’élevages confinés ou sous filet, au risque d’une amende de 750€.

    Consultez le suivi de la propagation du virus dans les élevages et dans la faune

    Les tiques sont présentes essentiellement dans les zones boisées et humides, les herbes hautes des prairies, les jardins et les parcs forestiers ou urbains. Des précautions sont à prendre pour éviter de se faire piquer.

    Comment s’en protéger ? Quelles sont les personnes les plus exposées ? Reconnaitre la maladie de lyme et ses symptômes : Télécharger la plaquette

    Depuis mai 2007, toute personne, même non médecin, est autorisée à utiliser un défibrillateur automatique externe en cas d’arrêt cardiaque. De plus en plus de défibrillateurs sont ainsi accessibles dans les lieux publics. Une signalétique indiquant la présence d'un défibrillateur est apposée à l'entrée de tout établissement privé ou public muni de ce matériel.

    L'utilisation d'un défibrillateur dès les premières minutes suivant l'arrêt du cœur pourrait épargner de nombreuses vies et éviter à d'autres de graves complications.

    Plus d'informations sur les défibrillateurs en France

    Il s’est installé depuis 2004 dans le sud de la France et son territoire est en pleine expansion.
    Sa capacité à être vecteur du chikungunya, de la dengue ou du zika, en fait une cible de surveillance prioritaire, pour les autorités sanitaires et leurs partenaires.

    Comment le reconnaitre :

    Quelques caractéristiques qui permettent de distinguer le moustique tigre de son presque cousin commun : le moustique tigre est un moustique diurne. Il attaque généralement au lever du jour ou alors au crépuscule ; le moustique commun lui, préfère la nuit.

    Le moustique tigre reste relativement petit : pas plus de 2 millimètres en général contre jusqu'à 7 millimètres pour son cousin. Ses ailes apparaissent entièrement noires et surtout, il présente un corps et des pattes très noires, rayés de blanc.

    Autres signes : son vol est plutôt lent et désordonné et il est silencieux alors que son cousin le moustique commun fait du bruit en volant.

    On le trouve essentiellement dans les zones périurbaines ou urbaines, riches en retenues d'eau.

    Les moyens de lutte contre le moustique tigre

    • Eviter les zones d'eau stagnante (bassins, dessous de pots de fleurs, vases, arrosoirs, gouttières...)
    • Eviter les piqûres en portant des vêtements longs et amples, en utilisant des répulsifs cutanés. Installez des moustiquaires.

    En savoir plus :  vigilance-moustiques.com/
    Plus d'infos ici

    En 1970, seulement 7% de la population était allergique aux pollens. Aujourd’hui, cela représente 25% de la population, et pourrait atteindre les 50% en 2050. Changement climatique et pollution cumulés en sont la cause. 

    Le coût moyen d’un patient en UE est de 960 €/an. 

    Pour limiter les impacts sur sa santé, une personne allergique a besoin 

    • D’une information pollinique pertinente (géolocalisation, typologie, concentration)
    • D’adopter les bons comportements (activités extérieures, lavage de cheveux, etc.)
    • D’anticiper son traitement (pendant la phase asymptomatique, uniquement quand c’est pertinent, coût maîtrisé)

    La ville de Roanne a mis en place un réseau de surveillance des pollens. Dans un contexte actuel avec de forts enjeux environnementaux et sanitaires, l'idée est bien de proposer aux Roannais une évaluation des situations polliniques, de façon à permettre aux Allergiques d’anticiper et de mieux gérer leurs crises d’allergies.

    Un suivi avec le RNSA (Réseau National de Surveillance Aero biologique) 

    Le Réseau National de Surveillance Aérobiologique (R.N.S.A.) a pour objet principal l'étude du contenu de l'air en particules biologiques (pollens, moisissures) pouvant avoir une incidence sur le risque allergique pour la population. 

    A Roanne, un capteur de pollen est positionné sur les toits de l'Hôtel de Ville. Un relevé est effectué toutes les semaines pendant les mois d'été. Ceci permet notamment de prévenir l'arrivée de périodes à fort potentiel allergique.

    Vous trouverez sur le site de la RNSA les résultats des bulletins d’exposition aux pollens et risques allergiques via une carte de vigilance des pollens, ainsi que différentes informations sur les allergies et les pollens allergisants. 

    Plus d'infos sur www.pollens.fr 
    https://www.atmo-auvergnerhonealpes.fr/monair/prevision

    Une expérimentation avec le dispositif BEENOSE : détecter en temps réel la présence de pollen dans l’air pour prédire les épisodes polliniques et anticiper les risques d’allergie

    La Ville de Roanne s’est associée à la société LIFY AIR pour tester leur nouvelle technologie, un système de capteur pollen (capteurs BEENOSE) avec diffusion des résultats en temps réel via une plateforme numérique.

    3 capteurs sont installés sur la Ville de Roanne : quartier Mulsant, Mayollet, et Condorcet. 

    Ce dispositif est complété par une application, LIVE POLLEN, permettant aux roannais de visualiser les alertes, les géolocaliser, et déclarer ses signes allergiques.

    Vous souhaitez faire évoluer l’application LIVE POLLEN ? : vous avez possibilité de répondre à un questionnaire d’usage en remplissant vos coordonnées en cliquant ici.

    L’ambroisie est une plante invasive dont le pollen est extrêmement allergisant (rhinites, conjonctivites, toux, urticaire, eczéma, asthme). C’est pourquoi son élimination est primordiale. La pleine saison de l’ambroisie se déroule d’août à septembre. Néanmoins il est essentiel d’intervenir avant pour assurer sa bonne gestion. De plus, la lutte contre l’ambroisie est réglementée par les articles D. 1338-1 et 2 du Code de la Santé Publique « Lutte contre les espèces végétales et animales nuisibles à la santé humaine », ainsi que par l’Arrêté Préfectoral 2019-039 relatif à la lutte contre les espèces d’Ambroisie dans le département de la Loire. 

    Les moyens préventifs

    Eviter de dénuder les sols entre mai et juillet

    Couvrir le sol : avec du gazon

    Utiliser du paillage sur les sols nus

    Planter des végétaux,

    Ne pas tondre trop à ras.

    Les moyens curatifs

    • Arracher les plants (avec masques et/ou gants)

    AVANT FLORAISON : composter, laisser sur place ou déposer en déchetterie avec les déchets verts.

    LORS ET APRES FLORAISON : LAISSER SUR PLACE (pour ne pas contaminer d’autres zones) => si l’année d’après d’autres plants apparaissent, les arracher AVANT floraison (d’avril à juillet).

    • Sur des zones étendues, si impossibilité d’arracher les plants : tondre ou faucher :  dans ce cas surveiller la repousse.
    • Si impossibilité de le faire par vos propres moyens :

    Faire appel à : 

    Une entreprise d’entretien d’espaces verts

    Une association (souvent d’insertion) réalisant ce type de travaux

    L’une des structures coordinatrices de votre département qui pourra vous conseiller : « Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles » (FREDON), Site de Marmilhat - avenue de l'Europe - 63370 LEMPDES - 04 73 42 14 63.

    Plus d'informations sur les différentes ambroisies en cliquant ici. 

    Si vous avez un doute concernant l’identification, envoyez par mail une photo aux cellules de la région ou du département de l’Observatoire des ambroisies-ambroisie42@fredon-aura.fr / ambroisie@fredon-aura.fr Si vous repérez de l’ambroisie, signalez-le à Signalement Ambroisie

    Clips avec Maintes et une fois - Moustiques Tigres (ARS)

    Qualité de l'eau

    Pour la santé de ces citoyens et l’environnement de l’agglomération, surveiller la qualité de l’eau sur le territoire a une importance pour Roannais Agglomération et la Ville de Roanne.  

    L’équilibre de l’eau se joue entre 3 paramètres : l’acidité, la dureté et l’alcalinité de l’eau.

    Régulièrement, le ministère des Affaires sociales et de la Santé et l’Agence régionale de la santé publient des analyses du contrôle sanitaire des eaux de piscines, dont celle du Nauticum à Roanne. 

    Consultez la qualité de l'eau des piscines de l'agglomération

    Chaque été, de nombreux Roannais se baignent dans les eaux du lac de Villerest.

    Consultez la qualité des eaux du lac sur le site du ministère des Affaires sociales et de la Santé. 

    L’agence de l’eau Loire-Bretagne et le ministère de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer proposent une carte des stations et sites de mesures de la qualité des cours d'eau et des plans d'eau.

    Consultez la carte des mesures de la qualité des cours d'eau

    La téléphonie mobile

    Les autorisations d’établissement et d’exploitation d’un réseau de télécommunications sont délivrées par l’Etat. Ces autorisations sont subordonnées au respect par les opérateurs des dispositions d’un cahier des charges qui s’appuie notamment sur le décret n°2002-775 du 3 mai 2002 relatif aux valeurs limites d’exposition au public aux champs électromagnétiques émis par les équipements utilisés dans les réseaux de télécommunication ou par les installations radioélectriques. Ainsi toute antenne doit émettre en-deçà des seuils suivants (l’unité mesurée est le Volt/mètre) :

    • 41 V/m pour les antennes GSM de fréquence 900 MHz,
    • 58 V/m pour les antennes GSM de fréquence 1800 MHz,
    • 61 V/m pour les antennes UMTS (fréquence de 2100 MHz).

    Sur la problématique des antennes, l’Etat est présent à plusieurs niveaux :

    • il définit le cadre législatif et réglementaire,
    • il valide chaque projet d’antenne par le biais de l’Agence Nationale des Fréquences (ANFR),
    • il attribue les licences aux opérateurs, en leur demandant une bonne couverture du Territoire, Ce rôle revient à l’Autorité de Régulation des Communications électroniques et des Postes (ARCEP),
    • il réalise des études et exerce une veille sur les risques sanitaires, rôles dévolus au Ministère de la Santé et à l’Agence Française de Sécurité Sanitaire de l’Environnement et du Travail (AFSSET).
    • il est garant des autorisations d’urbanisme sur les zones à forts enjeux

    L’Association des Maires de France (AMF) et l’Association Française des Opérateurs (AFOM) ont rédigé un guide national des bonnes pratiques pour l’installation des antennes relais, consultable ici : Guide des bonnes pratiques AMF/AFOM

    La Ville de Roanne instruit les demandes d’urbanismes et à ce titre traite toute demande d’implantation d’infrastructures de téléphonie mobile. Cette instruction s’appuie sur les règles d’urbanisme en vigueur et selon les contraintes définies par son Plan Local d’Urbanisme. Elle vérifie également les dossiers d’information et fait le lien entre les usagers et les opérateurs. Compte tenu des évolutions techniques et des besoins, les opérateurs vont déployer leur réseau et l’étendre à la 5G. Ces déploiements vont faire l’objet de nombreuses modifications sur les équipements. Ces modifications feront l’objet de dépôts de dossiers d’informations, consultables en Mairie en version papier et sur ce site en version numérique. Pour toute question relative à ce sujet, vous pouvez contacter le service SASPDD de la ville de Roanne : 04.77.23.21.00

    Les observations sont recueillies dans un délai de 3 semaines à compter de la publication du dossier. Merci d’apporter vos observations dans ce délai, et de noter la référence du dossier. 

    La ville de Roanne vous indique les modifications apportées par les opérateurs dans le cadre de leur plan de déploiement. Les dossiers d'information seront désormais mis en ligne systématiquement dès leur transmission.

    Retrouvez toutes les informations concernant lantennes relais en cliquant ici.

    L'Agence Nationale des Fréquences (ANFR), gère l’ensemble des fréquences radioélectriques en France. https://www.anfr.fr/accueil/Cartoradio : site mis à jour par l’ANFR recensant toutes les antennes et prises de mesures effectuées sur le territoire national  https://www.cartoradio.fr/index.html#/AFSSET : site de l’agence française de sécurité sanitaire de l’environnement et du travail comportant des études sur la téléphonie mobile et la santé. https://www.anses.fr/fr  OMS : site de l’Organisation Mondiale de la Santé comportant notamment des pages sur les champs électromagnétiques https://www.who.int/peh-emf/about/WhatisEMF/fr/  AFOM : site de l’association des opérateurs de téléphonie mobile : https://www.afom.fr 

    Amiante

    L'amiante , ou « asbeste », désigne certains minéraux  (silicates magnésiens ou calciques) à texture fibreuse utilisés dans l’industrie et la construction. L’amiante a été intégrée dans la composition de nombreux matériaux utilisés pour la construction, les enrobés, du fait de ses propriétés intéressantes  (résistance au feu, résistance mécanique et chimique, élasticité faible cout.....). Le caractère cancérigène des fibres d’amiante, libérées lors de la dégradation des matériaux par exemple,  a conduit à une interdiction de l’emploi des matériaux amiantés à compter de 1997.

    Pour plus d’infos site INRS https://www.inrs.fr/risques/amiante/presentation-amiante.html

    https://agir-ese.org/focus/lamiante-et-le-plomb-toujours-actifs 

    Des obligations s’appliquant aux propriétaires existent dans le cadre bâti à plusieurs niveaux  et un repérage amiante est obligatoire en fonction des différents cas de figure. 

    Le repérage amiante vise à rechercher les matériaux ou produits susceptibles de contenir de l’amiante dans les immeubles bâtis dont le permis de construire a été délivré avant le 01/07/1997. Il existe différents types de repérages en fonction du contexte de l’opération concernée :

    • Le repérage des flocages, calorifugeages et faux plafonds en vue de l’établissement du dossier amiante partie privative, ou DAPP (liste A) ; ce repérage est obligatoire pour les logements mis en location .
    • Le repérage amiante en vue de la constitution du dossier technique amiante, ou DTA (listes A et B),
    • Le repérage amiante « avant vente » en vue de l’établissement du constat à établir à l’occasion d’une cession de tout ou partie d’un immeuble bâti (listes A et B),
    • Le repérage amiante « avant démolition » d’immeuble (liste C)
    • Le repérage amiante « avant travaux » (liste suivant le programme de repérage à définir par l’opérateur selon le périmètre de travaux).

    Détails des listes de matériaux ;

    • La liste A pour les flocages, les calorifugeages et les faux plafonds
    • La liste B pour les matériaux visibles et accessibles sans sondage destructif
      Exemple : dalles de sol
    • La liste C+ pour tous les matériaux à repérer de manière exhaustive et sur toute l’épaisseur avant démolition, ainsi que dans les équipements
      Exemple : dalles de sol, colle et ragréage

    Les particuliers et les professionnels doivent être vigilants lors de l’acquisition d’un bien mais également lors de la réalisation de travaux sur les matériaux du bâti.

    Il est important de bien faire réaliser un repérage avant travaux afin de ne pas dégrader de matériaux amiantés et provoquer la libération de fibres d’amiante dans les locaux et l’atmosphère. Les services de l’inspection du travail  (DIRECCTE) sont amenés régulièrement à contrôler le respect de ces dispositions sur les chantiers. 

    Les obligations règlementaires 

    Les obligations de repérage avant travaux 

    Contacts